Non classé

HEP ! Taxi

LE TAXI VOLANT D’UBER ET BELL

L’avenir des déplacements urbains passera aussi par les airs. C’est le futur auquel croient plusieurs acteurs des transports, à l’instar d’Uber, qui s’est associé à Bell, constructeur aéronautique américain, pour imaginer une flotte de taxis volants capables de «cueillir» leurs clients dans les grandes métropoles, afin de contourner les embouteillages. Dans le concept que la société de VTC vient de présenter, cet «hélicoptère» baptisé Nexus pourrait embarquer jusqu’à cinq passagers, pour un poids total de 272 kilos. Ceux-ci pourraient être récupérés et déposés sur les toits des gratte-ciel équipés d’un héliport.

L’aéronef sera géré dans un premier temps par un vrai pilote, avec pour ambition d’en faire, à terme, un engin 100 % autonome. Le Nexus est conçu pour couvrir un rayon de 240 km, à une vitesse maximale de 240 km/h. Doté de six rotors orientables, l’objet décolle à la verticale avant de les faire basculer et de gagner en vitesse. «Il ne s’agit pas d’un jouet, prévient Scott Drennan, vice-président en charge de l’innovation chez Bell. C’est un objet designé et conçu pour voler vraiment dans le futur.»

Le Nexus est aussi un produit fabriqué en collaboration avec les entreprises françaises Safran et Thales, qui seront respectivement en charge d’élaborer la technologie de propulsion hybride de l’engin et de son système de pilotage géré par ordinateur. Selon Uber, qui projette de lancer une version commerciale de sa flotte à l’horizon 2023, les premiers tests se dérouleront dans les villes de Dubaï et Dallas l’an prochain.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.